lundi 2 juin 2014

La semaine Bryan Singer - Jour 6 - Walkyrie



http://www.voxmakers.fr/?p=6629

Pour le sixième jour, nous allons découvrir « Walkyrie« , un film sur des officiers allemands résistant contre le régime Hitlérien avec Tom Cruise dans la rôle principal.

5 commentaires:

  1. j'adore t'as super tirade avec en fond la musique du "frelon vert" C'est vrai c'est un bon acteur, le reste ça le regarde. En revanche je ne savait pas que que c'etait le premier film écris a ce sujet, se qui est dommage vu l'importance de ce moment de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, la vidéo a disparu :(

    RépondreSupprimer
  3. Remettez la vidéo voyant j'ai bien envie de connaître l'analyse d'MJ

    RépondreSupprimer
  4. Petit doute de ma part, mais il me semble que celui que tu désignes comme "Himmler" dans le film est Joseph Goebbels. C'est un détail, mais ça étayerait encore mieux ta critique du "Hitler est-il mort ou non" si on voit le ministre de la propagande réussir ce magnifique coup si j'ai raison. Si j'ai tort, alors j'me dis que Singer est peut être passé à côté de quelque chose (ou le scénariste).

    Sinon, tu as globalement raison. Je suis juste un peu en désaccord sur le meilleur plan du film. Bien que beau, j'ai toujours du mal avec le plan du "Heil Hitler" avec le bras amputé qui fait le signe nazi, qui je trouve fait tellement too much que c'est à se demander comment quelqu'un ne peut pas dénoncer un tel acte (surtout que Fromm, désigné comme carriériste, pourrait y voir une opportunité pour faire avancer sa carrière qu'il n'apprécie guère). J'ai pour ma part une préférence avec la séquence finale et la mort de tous les comploteurs, que je trouve émouvante pour beaucoup d'entre eux. Je trouve également Cruise bien plus attachant que toi, et j'aime beaucoup le personnage d'Olbricht qui est de loin mon préféré.

    Je regrette par contre que ta critique soit si courte, car la réalisation très visuelle de Singer parle pour toi et te permet d'etoffer bien mieux tes propos. Pour les nerfs de chacun des comploteurs, tu aurais pu souligner que tous par exemple sont fumeurs (et fument presque tout le temps, surtout avant de prendre une décision fatidique), à l'exception de Stauffenberg et de son lieutenant/bras droit.

    Le suspens je trouve est également bien géré avec le personnage du nazi qui est souvent dans le dos de Stauffenberg à la taverne du loup et qui fait capoter l'opération et que Singer laisse entendre comme soupçonneux (il veut tenir la serviette de Stauffenberg qui contient la bombe, dérange Stauffenberg en ouvrant la porte alors qu'il désamorce la bombe et déplace même la bombe posé très près d'Hitler qui s'en tire grâce à lui), avant qu'on se rende compte qu'il ne savait rien, a été gravement blessé par l'explosion et que ce qui permet de remonter jusqu'à Stauffenberg est le chauffeur qui ramène Stauffenberg à l'aéroport, un vulgaire valet qui a vu Stauffenberg jeté la bombe non désamorcé via son rétrovisuer et est parti la chercher sur le chemin du retour. Sans cela, Stauffenberg aurait pu durant un temps amener son plan, mais sans subir les conséquences funestes, ou tout du moins cacher les résistants les plus importants comme le général et le Docteur Karbeller.

    Seul Singer actuellement à mon actif, il s'agit d'un film que j'aime personnellement d'amour, et je trouve que tu le sous-estime encore un peu. Je trouve qu'il va au delà d'être un simple bon film, sans être non plus un chef d'oeuvre comme Barry Lyndon.

    RépondreSupprimer